Aller au contenu principal

Le nouveau souffle de PAM Bâtiment

Article paru dans l'édition Thermpresse du lundi 14 décembre 2020.

Journaliste : Cyrille Maury

 

Les feux sont au vert pour Pont à Mousson. Si depuis les années 70, le spécialiste des évacuations sanitaires et pluviales du bâtiment en fonte grise subit la concurrence massive des canalisations polymères, les temps changent. « Nous vivons un retournement de cycle depuis 2019, se réjouit Vincent Romanet. La fonte redécolle, portée par la prise en compte de l’environnement et la tendance sociétale à la recherche de produits naturels, nobles, sûr, à longue durée de vie et recyclables. » Pour le Directeur Marketing et Commercial de PAM Bâtiment, désormais installé au 22ème étage de la tour Saint-Gobain, l’heure est venue d’accélérer avec comme premier atout l’agilité d’être, depuis un an une Business Unit à par entière. « Si PAM avait historiquement une culture d’ingénieur, nous sommes réellement passés à une culture de créateur de valeurs, avec cet été, la mise en place d’une nouvelle organisation prescription et commerce afin de mieux répondre à 4 typologies de clients très différentes.

L’objectif des prescripteurs terrains (5 collaborateurs) est de suivre les propriétaires - maitres d’ouvrage, promoteurs… - qui recherchent la pérennité et la rentabilité de leur investissement avec, deux arguments imbattables : la pérennité de la fonte (100 ans) et, côté prix, une approche globale TCO (Total Cost of Ownership) qui reprend le coût de l’investissement, le montage, la maintenance... Les consultants - architectes, bureaux d’études… - sont leur seconde priorité et nous développons avec eux nos bases BIM PAM et générique pour travailler en sécurité et apporter notre contribution aux labels durables comme BREAM et HQE. »

La force de vente suit les deux autres cibles :

- L’entreprise générale avec une démarche TCI (coût total d’implémentation) valorisant la productivité : des produits lourds mais qui s’emboitent facilement sans soudure ni collage, ne cassent pas et se démontent toujours aussi rapidement. Autres leviers : le kitting sur les grands chantiers et la préfabrication en capitalisant sur l’expérience acquise en Angleterre très en avance dans le Out site building.

- Le réseau de distribution avec une optimisation de l’offre et un travail sur les plans de stock afin d’accroitre le CA et les marges. Une démarche “gagnant-gagnant” que Vincent Romanet entend bien faire fructifier fort de son savoir faire acquis chez La Plateforme du Bâtiment à l’étranger et Kingfisher dans une vie précédente.

Côté stratégie, l’accent est mis sur les basiques concurrentiels : l’absorption acoustique, avec des solutions spécifiques permettant de réduire les bruits de chute d’eau usée jusqu’à 25 ; la sécurité incendie avec, notamment, la gamme PAM A1 S1 D1 qui permet d’obtenir des PV coupe-feu supprimant le renforcement des encoffrements en IGH et le lancement d’un nouveau configurateur coupe-feu qui permet de choisir la meilleure solution réglementaire et économique selon le type de bâtiment, le diamètre de la canalisation, son emplacement en traversée horizontale ou verticale, et le degré CF à atteindre.

Autre point différenciant : le cycle de vie vertueux : la fonte produite dans le haut fourneau à Bayard est de la ferraille à 99,6% recyclée provenant de ferrailleurs situés à moins de 200 km de l’usine et tous les produits disposent de fiches FDES.

Enfin PAM Bâtiment se développe sur une niche de marché porteuse dans le tertiaire - le puit climatique - avec sa gamme Elixair dont la qualité de fonte apporte une forte conductivité, la résistance mécanique et l’imperméabilité notamment au radon. Quant à 2021, l’année sera celle de l’innovation. « Le confort d’été sera en haut de la liste de la RE 2020 et nous allons lancer une nouvelle gamme dédiée aux maisons individuelles qui permet de s’exonérer de la climatisation. Au total 30 projets sont en développement et certains seront des innovations majeures qui verront le jour à partir de la mi 2021. »